Créer un concours Découvrez Mon Maître Carré
architecte d'intérieur
0

Cette semaine, découvrez Camille, architecte d’intérieur à Lyon

Jeune architecte d’intérieur, Camille a sa propre agence dans laquelle elle travaille seule depuis chez elle à Lyon et toute la région lyonnaise. Elle travaille également à distance sur e-deco. Nous vous faisons découvrir son parcours, ses projets et sa personnalité pétillante !

Quel est votre parcours ?

J’ai fait l’école supérieure d’architecte d’intérieur de Lyon (ESAIL) qui délivre le diplôme officiel d’architecte d’intérieur, reconnu par l’Etat.

Suite à l’obtention de mon diplôme il y a un an, j’ai eu une opportunité de projet pour une connaissance d’un ami dont la maison a été incendiée, tout était à revoir. Cette personne cherchait un architecte d’intérieur et mon ami a donc parlé de moi. C’est ce premier projet qui m’a fait sauter le pas dans le milieu de l’auto-entrepreneuriat, et depuis j’ai plusieurs autres projets qui se sont mis en place.

Vers quelle spécialisation vous êtes-vous tournée ?

Je me suis spécialisée dans le logement car pour moi c’était important d’avoir une relation humaine avec le client. On s’immisce beaucoup dans la vie de nos clients car souvent ce sont des projets de vie (un achat récent, l’arrivée d’un enfant, etc) et j’aime vraiment l’idée d’y participer et de contribuer à sa réalisation.

Y a-t-il eu un projet marquant de votre formation qui vous a poussé à vous spécialiser ainsi ?

Je n’ai pas eu vraiment de projet qui m’a conduit à me spécialiser dans le logement car en école nous avions plutôt des projets pour des marchés publics. J’ai choisi le logement vraiment de manière personnelle.

Quel serait le projet de vos rêves ?

J’aimerais beaucoup réaliser un projet de reconversion : une ancienne usine en loft, un corps de ferme en chambres d’hôtes, etc… Le fait de donner une deuxième vie à un espace chargé d’une autre histoire me plaît.

Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Tout ! Que ce soit dans la rue, en voyages, dans des magazines ou même une série TV. Absolument tout ce qui nous entoure est une source d’inspiration. J’utilise également beaucoup internet et les réseaux sociaux pour des recherches plus ciblées (Pinterest, Instagram, etc)

architecte d'intérieur
Ses inspirations pour l’aménagement d’un appartement de 25m2

Selon vous quelle est la pire des fautes de goût ?

Je pense que la pire des fautes de goût serait de mettre toutes les choses que l’on aime dans une seule et même pièce. Tout ne va pas forcément ensemble et parfois à vouloir trop en faire ça gâche tout et on ne voit plus rien !

Vous inspirez-vous de certains voyages que vous avez pu faire ?

Oui, sans forcément aller bien loin. Juste le fait de sortir de sa zone de confort, de découvrir une nouvelle ville, de nouveaux paysages et une manière de vie différente. Tout voyage nous forme à ouvrir notre esprit et ça nous marque forcément. On s’inspire beaucoup de ces découvertes.

De quel outil ne vous séparez vous jamais ?

Je ne me sépare jamais de mon téléphone, comme beaucoup de monde certainement, car il est devenu un accessoire indispensable au quotidien.

Quels sont selon vous les 3 principes de l’architecture d’intérieur ?

Je dirais d’abord l’analyse du lieu existant, savoir tirer parti de ses spécificités et de ses contraintes, d’autre part savoir réunir « rêve du client » et « réalité technique et budgétaire », et enfin oser proposer au client un projet qui sorte de l’ordinaire, ils font appel à nous aussi pour qu’on les surprenne et cela leur donne l’impression que leur projet est unique.

Quelles qualités faut-il avoir pour exercer ce métier ?

Forcément être à l’écoute de ses clients serait le premier point primordial. Avoir un bon sens du relationnel, savoir communiquer sur son projet. Il faut se rappeler que les clients ne sont pas des pros du bâtiment, c’est à nous de rendre notre présentation compréhensible pour tout public. Être organisé (je pense notamment aux suivis de chantier), rigoureux dans son travail et avoir le sens du détail. Savoir être polyvalent et s’adapter à toutes situations.

Quelle est la difficulté du métier d’architectes d’intérieur aujourd’hui en France?

La difficulté est de savoir toujours rester au courant des nouveautés, de se mettre à la page en permanence que ce soit des nouvelles marques de mobilier, les nouvelles tendances, mais aussi les avancées technologiques (ex: la domotique) et les innovations en terme d’écologie (matériaux).

D’autre part, dans un projet d’architecture d’intérieur, nous avons un rôle très généraliste : on doit réunir l’esthétisme avec la technique tout en se basant sur les contraintes de l’existant, suite à cela nous devons coordonner plusieurs corps d’état pour rendre le projet réalisable. Donc niveau technique, évidemment on ne doit pas tout savoir sur un aspect en particulier, mais suffisamment sur tous les aspects en général.

Comment évoluera le métier d’architectes d’intérieur dans les années à venir selon vous ?

Je pense que les nouvelles technologies que nous utilisons au quotidien vont être de plus en plus présentes dans nos maisons au service de nos besoins (domotique) et que cette avancée va chambouler nos modes de vie et donc pour l’architecte d’intérieur sa manière de penser l’habitat.

Avez-vous rencontré des difficultés dans votre lancement d’activité ? Lesquelles ?

La principale difficulté a été la notoriété, j’ai beaucoup misé sur la communication pour faire connaître mon agence. C’est assez difficile de trouver sa place dans un secteur aussi concurrentiel, dans une grande ville comme Lyon.

Y-a-t-il une entraide entre les architectes d’intérieur  ?

Je ne sais pas vraiment s’il y a une entraide entre les architectes d’intérieur mais il y a des groupements qui se créent pour justement se tenir au courant des nouveautés, mais aussi au niveau juridique et j’y participe. Je fais également partie du CFAI (Conseil Français des Architectes d’Intérieur) qui permet de se faire reconnaître en tant qu’architecte d’intérieur car notre titre n’est à ce jour pas protégé.

Camille et Mon Maître Carré

architecte

Quels ont été les projets auxquels vous avez participé sur MM2 ?

  • Projet d’un studio de 25m2

 

architecte d'intérieur
Vue d’ensemble du studio
architecte d'intérieur
Photo de la salle de bain
  • Projet d’un dôme géodésique

architecte d'intérieur
Aménagement du dôme plan 3D
architecte d'intérieur
Salle de bain dans le dôme plan 3D
  • Projet d’un appartement pour 2 personnes à réaménager pour 3 

C’est le projet qui m’a particulièrement marquée, je suis en train de le réaliser en ce moment. Il s’agit d’un jeune couple qui a acheté il y a quelques années un appartement qu’ils avaient entièrement pensé pour 2, et aujourd’hui un heureux évènement a fait que l’on doit repenser l’appartement pour 3 ! Je trouve toujours ça très sympa de faire partie à notre manière de ce projet de vie, ils nous confient leur histoire et on rentre un peu dans leur intimité. C’est ce qui me plaît dans ce métier. Alors je ne sais pas si je gagnerai ce concours, mais en tout cas j’ai beaucoup apprécié travailler dessus.

Qu’est ce qui vous plaît dans l’approche MM2 et qui vous a poussé à l’inscription ?

J’ai trouvé le concept des concours sympa, le fait d’être en concurrence pousse à vouloir se démarquer des autres et donc à être créatif sur ses projets. Je pense aussi que ça a permis et ça permettra encore de faire connaître notre métier. Quand je discute avec des personnes et que je dis mon métier, souvent on me répond “Ah tu fais comme Valérie Damidot !”, j’espère qu’avec Mon Maître Carré on pourra comprendre mieux ce qu’un architecte d’intérieur fait car beaucoup de personnes confondent architectes d’intérieur et décorateurs.

Le fait de proposer un système où le client a trois propositions permet aussi, je pense, qu’il se sente moins « bloqué » dans une seule proposition qui risque de peut-être ne pas lui plaire. Donc je pense que les clients sautent plus facilement le pas vers cette prestation qui représente quand même un budget pour eux.

Que pensez vous de MM2 ? 

La plateforme MM2 est très simple d’utilisation, c’est très bien fait. Autant au niveau client qu’au niveau architecte.

architecte d'intérieur

Quel message voudriez-vous adresser à nos utilisateurs qui lisent cet interview ?

Je dirais qu’il faut faire confiance à Mon Maître Carré car c’est une super plateforme. Et de par ma jeunesse je pense pouvoir réaliser des projets plus créatifs et conceptuels que quelqu’un qui enchaîne les projets.

Si cette interview vous a plu, n’hésitez pas à la commenter et la partager sur les réseaux sociaux.

Pour faire appel à ses talents d’architecte d’intérieur, lancez votre concours d’aménagement ou de rénovation sur notre site : monmaitrecarre.com !

A très vite :)

Laura